2017/08/02

Costume Blog Writing Month - Le retour de la couture historique

J'ai cousu moins de costume historique que je l'aurais souhaité ces derniers temps. Mais aujourd'hui, après ma pause blogguesque, c'est par là que je reprends : un projet historique, Belle Époque, pour continuer dans les Grosses Manches.
IMG_4524
Cela fait un moment que la couture historique me démange de nouveau. Ce n'est pas évident de lui trouver une place dans mon planning assez chargé,  tout en développant mon activité de couturière sur mesure et créatrice de robes de mariée en parallèle (en d'autres termes : le sommeil c'est bien mais ça prend du temps). J'ai plein de projets histos (pas que de la couture) qui attendent plus ou moins patiemment dans des tiroirs depuis des  semaines mois années.  Et au bout d'un moment,  ils demandent à sortir.
Celui-ci,  par exemple,  il est né,  selon mes propres archives, en 2013. Ouaip.
Et, juste avant de partir en vacances,  je suis tombée sur LE tissu. Celui dont je n'espérais même pas l'existence, mais qui allait rendre le projet tellement plus facile...
IMG_4534
Famous last words...
Mais avant de mentionner des déboires et imprévus, revenons à l'idée elle-même. Une blouse, c'est bien. Plusieurs blouses, c'est mieux.
Au fil de mes recherches, je suis plusieurs fois tombée sur des blouses "russes", "façon russe", "slovake", "hongroise", "tunique moujik"... souvent pour des vêtements de petit garçon, parfois aussi pour des corsages de femme.
"La chemise russe est également fort commode et tout a fait conforme à la mode actuelle: on peut l'agrémenter de broderies de même style, que l’on exécutera facilement soi—même."
La Mode Illustrée, 3 juillet 1892
Blouse hongroise
La Famille, 4 février 1894
J'ai donc, rangée dans un petit coin de ma tête, l'envie de creuser cette mode de chemises populaires d'Europe de l'Est adaptées pour la mode féminine des années 1890.
Je préviens tout de suite : les références ne sont pas très nombreuses dans les textes, couvrent des choses très différentes (j'y reviendrai dans un post plus détaillé quand j'aurai remis la main sur toutes mes notes et scanné les images concernées), je n'ai pas mis la main sur une seule pièce ancienne pour la période que je vise, et je n'ai pas pour le moment de sources autres que françaises. Il n'est pas improbable que cette mode ait rayonné au-delà de l'Hexagone, je n'ai juste aucun élément pour le prouver. Ca, c'est le caveat pour la partie théorique.
Pour la partie pratique, c'est un projet de tricheuse.
IMG_4532
Les "broderies russes", et les broderies tout court, c'est joli, mais je suis une brodeuse lente et très myope,- donc pas une très bonne brodeuse, bien loin de là. Alors quand j'ai trouvé un tissu avec broderies mécaniques façon point de croix, j'ai conçu l'idée sournoise d'appliquer des bandes déjà brodées dans un corsage en voile de coton.
Pour le moment, j'ai préparé le patron, trouvé une façon d'insérer le tissu brodé et réglé son placement sur le tissu uni, et il me reste quelques kilomètres de couture à la main à faire. Mais ça avance !
IMG_4531

Si je vous présente ainsi un projet au tout début de sa réalisation - contrairement à mes habitudes - , c'est que je veux profiter du mois d'août pour faire faire à mon blog une petite cure de productivité pour le remplumer un peu et booster son contenu costumifique.
Pour ça, rien de mieux qu'un petit défi, qui m'a motivée à reprendre mon clavier. J'en profite pour vous glisser le calendrier des thèmes ci-dessous. Oui, c'est en Anglais. Non, je ne vais pas faire de pots bilingues, sauf très exceptionnellement, peut-être, si j'ai l'énergie de penser en deux langues en simultané. Non, je ne suivrai pas tous les prompts, et je ne publierai pas tous les jours.

Pour recevoir régulièrement le résumé de ce qui se passe sur le blog et à l'atelier, pensez à vous inscrire à la newsletter !

5 commentaires:

  1. Cettes manches sont fascinantes! Bonne chance pour le projet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je posterai sans doute des photos en cours sur FaceBook et Instagam, si vous voulez suivre son avancement.

      Supprimer
    2. Bien sûr! Je suivrai vôtre page sur Facebook. Et le blog, naturellement. ;)

      Supprimer
  2. Je suis très heureuse de vous voir de retour! :D Il est vrai que ces manches sont très intrigantes et j'ai hâte de voir comment vous allez bien pouvoir les réaliser! :) J'aurais une question ... Cette blouse était-elle particulièrement portée par certaines classes de la société?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste pour préciser (je me dis au vu des commentaires que je me suis peut-être mal exprimée) : je ne vais pas reproduire la blouse hongroise dont j'ai posté l'image, mais un autre modèle que je dois encore scanner.
      Sinon, niveau forme, il faut bien penser que les dessins de mode ne sont pas tenus par les mêmes lois de la physique et de la gravité que les vrais vêtements - les anatomies sont fantaisistes et les silhouettes ne sont pas toujours directement transposables dans la réalité matérielle. C'est là qu'il est intéressant de comparer avec les photographies d'époque, éventuellement les peintures et les vêtements anciens, pour avoir une meilleure idée du tombé réel des vêtements.
      Pour votre dernière question... comme souvent, tout est question de contexte. Les journaux de mode, et particulièrement La Mode Illustrée avec lequel je travaille beaucoup sur ce projet, visent un public très large. On décrit des tenues de gens de la bonne société, mais on pense aussi à la toute petite bourgeoise qui doit rapiécer ses robes de l'an dernier pour les remettre au goût du jour - et surtout continuer à les porter. Les marqueurs sociaux seront moins sur le type de vêtement que sur son exécution, sur la finesse des matériaux, et sur le contexte dans lequel il est porté. Entre porter la blouse brodée dans un cadre informel, pour faire du sport, en vacances dans une station thermale, et l'enfiler le matin pour aller travailler, ce sera peut-être la même blouse, ou une blouse semblable, mais ce ne sera pas la même personne ni le même milieu.

      Supprimer